4e États généraux de la révolution numérique
Reprenons le pouvoir !
22 & 23 mars 2019

Défendre une Europe des libertés numériques face à l’économie de la surveillance

Le vendredi 22 mars 16h

Multiples capteurs au travail comme à domicile avec l’internet des objets, géolocalisation, caméras de surveillance, reconnaissances faciales, fichage biométrique, traçage de notre activité sur le web, mêta données,… toute une économie de la surveillance de notre vie est en train de s’installer et de croître. Elle repose sur la captation et l’exploitation économique de nos données personnelles. Exercée par des États comme par des plateformes numériques marchandes, elle permet de nouvelles formes de contrôle social qui se donnent le pouvoir de repérer, de stigmatiser, de rappeler à l’ordre et de sanctionner ce qui ne serait pas dans la norme. Face à cela, le code ne peut être la loi, il faut construire en Europe de nouvelles institutions, un nouveau système de droits, donner de nouveaux pouvoirs aux citoyen-ne-s de garantir et développer les libertés. Le règlement général de protection des données (RGPD) est un premier pas dans ce sens mais, face à la puissance du développement du big data et de l’intelligence artificielle, il faut aller bien plus loin.

Avec
Véronique Bonnet
Véronique Bonnet

vice-présidente de l'April (association pour la défense et la promotion du logiciel libre), et professeur de philosophie en classes préparatoires aux grandes écoles

Un-e- représentant-e- du Centre d'Études sur la Citoyenneté, l'Informatisation et les Libertés
Fabien Guillaud Bataille
Fabien Guillaud Bataille

membre du CEN du PCF, conseiller régional Ile de France