4e États généraux de la révolution numérique
Reprenons le pouvoir !
22 & 23 mars 2019

Face à la fracture numérique, à l’État plateforme en Europe, pour la digitalisation des services publics au service de l’humain

Samedi 23 mars 14h

Si l’ensemble du territoire est connecté à internet, il n’en reste pas moins que le numérique est pour, nombre de nos concitoyen-ne-s est un obstacle pour faire valoir leurs droits. Pire, la transformation numériques des services publics et les plateformes numériques mises en place par l’État sont souvent conçues en toute opacité pour que les citoyen-ne-s n’arrivent pas à faire valoir leurs droits. L’exemple de Parcoursup est édifiant, tout comme en Seine-Saint- Denis, les suppressions de centre de sécurité sociale et leur pseudo remplacement par un portail internet. La plateformisation des services publics et de l’État est synonyme déshumanisation, de privatisation ou de pillage des données publiques ouvertes. La Loi République numérique qui faisait des algorithmes des documents administratifs communicables aux citoyen-ne-s, se voit opposer l’inertie volontaire de l’État et le secret des affaires.

Il est temps d’avoir à la fois une démarche massive d’appropriation des cultures numériques par l’éducation populaire et de mettre la transformation digitale des services publics et de l’État au service de l’humain.

Avec : 

Laurence Allard, maîtresse de conférences en Sciences de la communication, chercheuse à  Paris 3-IRCAV

Yann Rischette, doctorant

Isabelle Mathurin, CN du PCF en charge des services publics, syndicaliste

Nathalie Simonnet, membre de l’exécutif national du PCF, secrétaire fédérale de la Seine-Saint-Denis

Avec
Laurence Allard
Laurence Allard

chercheuse à l'Université Paris 3-IRCAV, enseigne à l'Université Lille 3

Isabelle Mathurin
Isabelle Mathurin

membre du CN du PCF, responsable de la bataille pour les services publics

Nathalie Simonnet
Nathalie Simonnet

CEN du PCF, Sécrétaire fédérale de la Seine St Denis